vendredi 31 mai 2013

Photos aériennes de la chapelle templière de Libdeau

Messieurs Jean-Daniel Chantelauze et Michel Wirth ont réalisées des clichés de la
chapelle templière de Libdeau au moyen d'un cerf-volant du Cerf-volant club de France
(http://cvcf.info/page_cvcf.php).
Il est vraiment temps que les travaux de sauvegarde commencent lorsqu'on voit dans
quel état se trouve une bonne partie de la toiture ! 






Les travaux de l'entreprise avec qui le CERCTL a signé l'accord pour le début du chantier, devraient commencer dès le 17 juin 2013 par la purge des éléments dangereux et la maçonnerie.

Parallèlement la charpente provisoire sera mise en fabrication en usine et installée courant
du mois de juillet. Tout devrait donc être fini pour août si tout se passe bien !
Il restera ensuite la restauration proprement dite !


N'oubliez donc pas de vous rendre sur le site de l'association (http://libdeau.fr/) et de faire un don pour la future restauration sur le site de la Fondation du Patrimoine (don ici) !
____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2013 © Tous droits réservés

mardi 28 mai 2013

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours

A la sortie du village vosgien de Gendreville, on remarque, dans la courbe de la route,
une modeste chapelle dédiée à Notre-Dame de Bonsecours et édifiée par Claude d'Aarberg (1447-1517),
seigneur de Valangin et baron de Beaufremont.

L’intérêt de cette chapelle se concentre essentiellement à l'intérieur !
En effet, dès qu'on pénètre à l'intérieur, on découvre cinq statues polychromes remontant au XVIe siècle
mais dont une partie des peintures furent vraisemblablement refaites au XIXe siècle.

Celle qui attire principalement notre attention est une Vierge au Manteau, présente sur l'autel.
Communément appelée Vierge de Miséricorde ou Notre-Dame de Bonsecours, sa ressemblance
avec celle de l'église Notre-Dame de Bonsecours de Nancy laisse imaginer qu'elle est peut-être
 l’œuvre du célèbre sculpteur lorrain Mansuy Gauvain ou d'un de ses disciples.
Couronnée, la Vierge protège, sous son large manteau, roi, pape, évêque, diacre, moine et nobles.

A droite de la Vierge au Manteau, une statue figure Sainte-Anne assise et tenant un livre que la jeune Vierge lit en suivant les lignes avec son index de la main droite. A gauche de la Vierge de Miséricorde, un groupe représente la Vierge tenant dans ses bras son fils, Jésus, sous le regard de Saint-Jean-Baptiste.

Enfin, de part et d'autre du portail d'entrée, sur des consoles, on remarque l'Ange de l'Annonciation (à gauche)
et Sainte-Catherine (à droite)


Vous pouvez agrandir les vignettes en cliquant dessus !

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
La chapelle dans la courbe de la route menant au centre de Gendreville
GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
La Vierge au Manteau entourée, à droite, de Sainte-Anne instruisant à la Vierge
et, à gauche, La Vierge assise tenant dans ses bras Jésus et à ses pieds, Saint-Jean-Baptiste

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
La Vierge au Manteau protégeant roi, pape, évêque, moine, clerc et nobles

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
La tête de la Vierge couronnée

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
Pape, évêque, moine et clerc à l'abri du manteau virginal

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
Roi et nobles à l'abri du manteau virginal

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
Sainte-Anne instruisant la Vierge

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
La Vierge assise tenant dans ses bras Jésus et à ses pieds, Saint-Jean-Baptiste

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
L'ange de l'Annonciation, vêtu en diacre, tenant un phylactère indiquant "Ave Maria"
GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours

GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
Sainte Catherine, la tête penchée à droite et la main posée sur la poitrine, avec sa colonne et un livre
GENDREVILLE (88) - Chapelle Notre-Dame de Bonsecours

__________________________

Situation de Gendreville dans les Vosges


Localisation de la chapelle à l'entrée de Gendreville
(Vous agrandir la carte en cliquant ici)
   
____________________________

Copyright - Olivier PETIT - 2013 © Tous droits réservés

 

samedi 25 mai 2013

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

Dominant la vallée de l'Esch (dite aussi la Petite Suisse Lorraine) et le village de Martincourt,
le château de Pierrefort développe des ruines encore imposantes ! 

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

Construit, en 1306, par l'évêque de Metz, Renaud de Bar (1302-1316), la forteresse soutint le siège des hommes du duc Jean 1er de Lorraine (1346-1390) et les bourgeois de Bar, en 1369. Les assiégeant, n'arrivant pas à s'emparer du château du duc Robert 1er de Bar (1354-1411), s’enfuirent en laissant, derrière eux, leurs engins de siège.

Le 27 janvier 1414, le duc Édouard III de Bar (1411-1415), et Philippe, comte de Nassau et de Sarrebrück (1371-1429), scellèrent une Burgfriede au sujet des châteaux de Pierrefort, Bouconville et l'Avant-garde de Pompey. Ainsi chacun devint copropriétaire des forteresses.

Le château de Pierrefort passa successivement entre les mains des comtes Frédéric de Deux Ponts (1418-1474) et de Jean II Nassau Sarrebrück (1442-1472). En 1448, le comte de Nassau Sarrebrück se désista de Pierrefort en faveur du duc René 1er d'Anjou  (1431-1453). Ce dernier lutta vaillamment contre les Bourguignons, qui malheureusement s'en emparèrent sans coup férir !


Ne pouvant laisser une garnison bourguignonne à Pierrefort, en plein territoire lorrain, René II de Lorraine (1473-1508)  fit mettre, en 1474, le siège devant la forteresse. Les Lorrains reprirent ainsi le château et, sur ordres de leur prince, rasèrent le donjon.

En 1636, sur ordre de Louis XIII et de Richelieu, la forteresse est démantelée.

En 1862, le château est classé au titre des Monuments historiques.

Depuis, la forteresse, qui est devenue une exploitation agricole, n'est plus que l'ombre d'elle-même et se dégrade peu à peu !

Château de Pierrefort en août 1914
_________________________________

Vous pouvez agrandir les vignettes en cliquant dessus !

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
Les courtines médiévales envahies par la végétation
MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
Fenêtre à linteau à arc en accolade

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort


MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
Fenêtre à linteau à arc en accolade

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort


MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
Bouche à feu bouchée

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
Corps d'habitation avec fenêtre à meneaux renaissance
MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
Tour ronde éventrée et jadis voûtée sur croisée d'ogives et
dont il reste les chapiteaux supportant la retombée des voûtes
MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
Chapiteau à volutes du XIVe siècle

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
 Linteau qui faisait partie de la façade Renaissance du corps de garde de la forteresse.
Cri d'arme du Roi René d'Anjou, duc de Lorraine : "O A JAMAIS".
On retrouve cette formule au château de Monthureux-sur-Saône

MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort
 Vestiges de courtines avec trous de boulins (de l'autre côté de la route)
MARTINCOURT (54) - Le château de Pierrefort 

_________________________________ 

 Situation du village de Martincourt en Meurthe-et-Moselle

 
Localisation du château de Pierrefort près de Martincourt

(Vous pouvez agrandir la carte en cliquant ici )


Pour en savoir plus sur le château de Pierrefort, je vous invite à consulter  les articles suivant : 

GEINDRE, Lucien. Le château de Pierrefort. Le pays lorrain, avril-juin 1980.

 GEINDRE, Lucien. Monuments lorrains en péril : le château de Pierrefort (XIVe siècle). Le pays lorrain, janvier-mars 1994, n°1, p. 68-69 : ill., plan. 

GEINDRE, Lucien. Un monument historique en péril : l'ancien château de Pierrefort à Martincourt (Meurthe-et-Moselle). Lotharingia : Mélanges d'archéologie, d'art et d'histoire offerts au chanoine Jacques Choux, 1997, t. VII, p. 77-92 : ill., plans. 

____________________________

Copyright - Olivier PETIT - 2013 © Tous droits réservés

mardi 21 mai 2013

Nancy Renaissance 2013 - Le défilé costumé et les lanceurs de drapeaux !

Le week-end du 18 et 19 mai 21013 fut l'occasion d'un défilé en costumes renaissance
afin d'inaugurer notamment  la réouverture de la Porte de la Craffe alors fermée depuis
des mois pour restauration et de lancer les festivités "Nancy Renaissance"

Les lanceurs de drapeaux de la ville italienne de Servigliano (Région des Marches) ont proposé,
tout au long du week-end, un superbe spectacle rythmé aux sons des tambours les accompagnant !

Vous pouvez cliquer sur les vignettes pour les agrandir !




 

Découvrez, en vidéo, le spectacle proposé par le 
Gruppo Alfieri Musici Storici Servigliano
(Visible également sur dailymotion ici : Les lanceurs de drapeaux de Servigliano)

Le dimanche, tous les participants costumés et les lanceurs de drapeaux italiens
ont arpenté la ville sous la forme d'un long cortège coloré qui s'est
achevé vers 17h30 Place de la Carrière par une danse collective
et la dégustation de petites mignardises "renaissance" !


 




























___________________________________
 
Copyright - Olivier PETIT - 2013 © Tous droits réservés