Rechercher dans ce blog

lundi 1 juillet 2013

NANCY (54) - Porte de la Craffe

Monument médiéval emblématique de la ville de Nancy, la Porte de la Craffe
vient de se refaire une beauté après des travaux visant à renforcer le passage voûté.

NANCY (54) - Porte de la Craffe

Unique vestige des fortifications médiévales nancéiennes, cette porte fut érigée dès la seconde moitié
du XIVe siècle, sous le règne du duc Jean 1er de Lorraine (1346-1390). Elle complétait le système
défensif de la petite cité nancéienne en englobant le grand et petit bourgets.

D'abord appelée Porte Charkant, Porte du Paky, Porte Sacrée puis Porte des Bordes (en rapport avec
les pestiférés qui vivaient dans les masures toutes proches), la Porte de la Craffe, déjà appelée
ainsi en 1374, prit son nom définitif au 1388. Selon Michel Parisse, éminent médiéviste
spécialiste de la Lorraine, le mot "craffe" semblerait venir du vieux français "escraiffe"
désignant un dépotoir aux portes de la ville.

NANCY (54) - Porte de la Craffe
Porte de la Craffe par Jean-Baptiste Claudot (1795)

A partir du règne de Jean II (1452-1470), la Porte de la Craffe, alors simple tour carrée, se dota,
dès 1463, des deux tours hautes et massives encadrant ainsi la partie centrale.

Elle devint également une prison jusqu'au XIXe siècle.

Sous le règne de René II (1473-1508), malgré les assauts répétés des troupes bourguignonnes
en 1475 et 1476, la Porte de la Craffe résista. De 1498 à 1505, l'arrière de la porte de la
Craffe reçut un grand boulevard destiné à la renforcer contre les tir d'artillerie (bombardes...)

NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe

Vers 1611, le duc Henri II (1608-1624) intégra la Porte de la Craffe aux nouveaux remparts
bastionnés qui enserraient alors la vieille ville ; le plan de Nancy, réalisé par Claude de
la Ruelle, le montre parfaitement avec les fossés alimentés par le ruisseau de Bouzonville.

En 1615, le gouverneur de Nancy, Elisé de Haraucourt, fit restaurer la Porte de la Craffe en lui
donnant l'aspect qu'elle a aujourd'hui. En effet, à cette époque, la façade extérieure (alors
nommée porte Notre-Dame, en référence à la scène de l’Annonciation qui la décorait) fut
déplacée obligeant le gouverneur à relier les deux parties de la porte dédoublée, par
une longue voûte construite en chicane (pour ralentir la progression des éventuels
ennemis ayant déjà franchit la première ligne de défense).

Le lanternon central, qui contenait une clocher de l'église Saint-Epvre, fut ajouté à ce moment.

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 Mâchicoulis, niche contenant la Vierge à l'Enfant, croix de Lorraine ajourée
et profils des ducs de Lorraine (Raoul, Jean 1er, Charles II et René II)

Dans les années 1630, un portail néo-classique prit place sur la façade intérieure et une
partie des fossés fut comblée.

En 1661, avec le traité de Vincennes qui rendait Nancy au duc Charles III, la porte de la Craffe
ne devint plus qu'une simple porte de ville et perdit, de fait, son côté défensif !

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 Niche  : Vierge à l'Enfant

En 1861, la porte fut restaurée, côté Grande rue, par le commandant du génie Trancart, dans le style
néogothique. L'horloge, qui existait alors, fut supprimée. Des copies des profils de ducs lorrains
(Raoul de Lorraine (1328-1346), Jean 1er de Lorraine (1346-1390), Charles II de Lorraine
(1390-1431) et René II (1473-1508)) furent insérées dans la maçonnerie en complément
d'une croix de Lorraine ajourée et d'une niche contenant une Vierge à l'Enfant du XIVe siècle.

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 Le duc Raoul de Lorraine (1328-1346)

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 Le duc Jean 1er de Lorraine (1346-1390)

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 Le duc Charles II de Lorraine (1390-1431).
La date 1407 fait référence à sa victoire sur le duc de Bar, à la bataille de Champigneulles

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 Le duc René II de Lorraine (1473-1508).
La date 1477 rappelle sa victoire sur Charles le Téméraire, le 5 janvier.

En 1870, l'architecte municipal Prosper Morey fit percer deux portes piétonnes de part et
d'autre de la partie centrale.

En 2013, la Porte de la Craffe a été valorisée par le renforcement de la voûte, en aménageant
une esplanade à l'arrière et en plaçant des luminaires.

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 La porte depuis la rue de la Craffe
NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe
Ouverture défensive comportant jadis un volet en bois

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 Les lanternons des tours
NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 La porte côté campagne avec les restes de ses mâchicoulis

NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe

NANCY (54) - Porte de la Craffe
 La chicane sous la tour
NANCY (54) - Porte de la Craffe
 
Je vous invite à consulter le site ci-dessous pour découvrir l'évolution de la porte :

Localisation de Nancy en Meurthe-et-Moselle


Situation de la Porte de la Craffe dans Nancy et par rapport à l'Hôtel des Loups
(Vous pouvez agrandir la carte en cliquant ici)
  _________________________________
 
Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2013 © Tous droits réservés

7 commentaires:

  1. Maintenant que les travaux sont terminés, je vais aller de ce pas la (re)visiter... dès que le soleil reviendra cer aujourd'hui : il pleuviote ! Les aléas d'un climat semi-continental...
    Merci beaucoup Patrimoine de Lorraine. Votre site est un plaisir de chaque instant.
    Je suis "tombée" sur la Place Stanislas vue à travers votre objectif : belles photos. Vous êtes plus "modeste" que votre confrère... et j'aime !
    Violetta/Evelyne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Évelyne de votre passage sur Patrimoine de Lorraine (Blog et Facebook) ; c'est un réel plaisir de faire partager ma passion pour l'histoire et l'art !

      A bientôt !

      Supprimer
  2. Coucou
    De Nancy, je ne connaissais que cette fameuse Place Stanislas!! et encore je n'ai fait qu'un très court passage! Merci Olivier pour ce beau "reportage"
    Belle soirée et douce nuitée
    Sylviane (l'Anonyme)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui Sylviane, il y a plein de trésors à découvrir à Nancy. D'ailleurs, cette ville appartient au peloton de tête des communes ayant le plus grand nombre de monuments historiques classés. Merci de votre message et à bientôt.

      Supprimer
  3. bonjour et merci pour ce travail de présentation.
    quelle la hauteur totale des tours de cette porte
    et comment la visiter ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut se renseigner auprès de l'office de tourisme de Nancy..

      Supprimer
  4. Bonjour. Merci pour ce travail. Pouvez vous me parler s'il vous plaît de la protection juridique de cette porte ?

    RépondreSupprimer