Rechercher dans ce blog

mercredi 23 février 2011

ROSIERES-AUX-SALINES (54) - Conférence de l'INRAP (26 février 2011)

 La ville de Rosières-aux-Salines propose une conférence
animée par les archéologues de l'INRAP 
(Institut national de recherches archéologiques préventives)
concernant les fouilles archéologiques entreprises sur la commune

____________________________

Une synthèse des travaux sera présentée par Madame Jenny KAURIN, spécialiste des métaux, Monsieur Philippe VIDAL, anthropologue, expliquera son métier en s’appuyant de ses travaux sur le site de la Zone des Sables, Monsieur Nicolas TIKONOV, céramologue, proposera un compte-rendu des travaux effectués sur cette même zone il y a une dizaine d’années.


Date et lieu de la conférence :
 
 Samedi 26 février 2011 à 14h30

Salle polyvalente
 54110 Rosières-aux-Salines

Tél : 03 83 48 14 02


jeudi 17 février 2011

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

De son passé prestigieux, le village de Frolois a conservé une statue du Christ aux liens (également appelé Bon-Dieu-de-Pitié) dont une copie se trouve à droite de la route menant à Pierreville et Pulligny, tout prêt du lieu-dit Valaille qui est identifié comme l'endroit où les pestiférés du village venaient finir leur vie.

Daté du premier quart du XVIe siècle, le Christ est représenté assis au moment de la Passion, les mains entravées par des liens, une couronne d'épines enserrant son crâne. Ce type de statue se retrouvait souvent dans les cimetières (comme à Marville, en Meuse par exemple) ou près d'un ossuaire.

Le Christ original a été mis à l'intérieur de l'église paroissiale pour éviter toutes dégradations et vols futurs. En effet, la statue avait déjà été endommagée au cours de la 1ère guerre mondiale, par des soldats qui s'étaient amusés à lui tirer dessus. Puis, en mars 1973, elle fut dérobée mais heureusement retrouvée, en octobre de la même année, abandonnée près de la ferme de Voirincourt, à deux pas de Laneuvelotte, Seichamp et Velaine-sous-Amance.

Depuis 1991, le Bon-Dieu-de-Pitié de Frolois est classé.
____________________________________

Vous pouvez agrandir les vignettes en cliquant dessus !

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

FROLOIS (54) - La statue du Christ aux liens

________________________

Localisation de Frolois en Meurthe-et-Moselle


Situation de la statue du Christ aux liens par rapport au village de Frolois
(Vous pouvez agrandir la carte en cliquant ICI )

___________________________

Sur les Christ aux Liens en Lorraine, vous pouvez consulter lien ci-dessous:

 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2011-2014 © Tous droits réservés

mardi 15 février 2011

NANCY (54) - Conférences historiques au Musée Lorrain (Mars 2011)


 La Société d'histoire de la Lorraine et du Musée Lorrain continue son cycle de conférences
au mois de mars, voilà le programme

 ___________________

 "Graveurs et imprimeurs lorrains au XVIe siècle
par Mireille Canet
Vendredi 4 et samedi 5 mars 2011 à 15 heures


"Mirecourt au temps des drapiers et des luthiers"
par Philippe Schliklin
Vendredi 11 et samedi 12 mars à 15 heures


"Héritage du Moyen Age et de la Renaissance dans les Arts Décoratifs du XIXe siècle"
par Étienne Martin
Vendredi 18 et samedi 19 mars 2011 à 15 heures 


"Banalités et moulins à grains"
par Geneviève Tresse
Vendredi 25 mars 2011 à 15 heures
__________________

Ces interventions se tiendront :
Musée Lorrain
Salle de Conférences
64 Grande Rue
54 000 NANCY

Pour toute informations complémentaires, vous pouvez téléphoner au  
03-83-32-21-53

Vous pouvez aller sur le site internet de la
Société d'Histoire de la Lorraine et du Musée Lorrain :

http://www.societe-histoire-lorraine.com

dimanche 13 février 2011

THUILLEY-AUX-GROSEILLES (54) - A la découverte du village

Précédemment, vous avez pu découvrir l'église de Thuilley-aux-Groseilles, je vous propose maintenant de faire un tour dans le village à la découverte de ses "trésors"...

Avant d'emprunter la rue du château, on peut voir une croix de chemin à l'angle de la rue de la prairie et celle des prés ; elle remonte à 1889 et montre un Christ en croix (l'étoile orange la localise sur le plan).

La rue du château possède encore quelques maisons anciennes datant du début du XVIe siècle. La première maison que l'on voit  (l'étoile violette la localise sur le plan) semble remonter au début du XVIe siècle si l'on tient compte des fenêtres à trilobe et écusson éclairant l'étage. En remontant la rue, on peut jeter un coup d'œil sur l'un des puits à bras (l'étoile noire le localise sur le plan) et à l'une des maisons disposant d'une fenêtre bouchée à linteau trilobé de la fin du XVe siècle (l'étoile grise le localise sur le plan). En face de cette maison, une demeure, du début du XVIe siècle (l'étoile bleu-ciel la localise sur le plan), a gardé une belle paire de fenêtre à linteau à trilobe et écusson à l'étage  (semblables à celles de la première maison évoquée) ainsi que sa porte d'écurie encadrée, à gauche, par une porte charretière et, à droite, par une porte piétonne d'entrée à encadrement mouluré. Quasiment au bout de la rue, dans le prolongement de celle de l'église, une maison "bourgeoise" ou "seigneuriale" (l'étoile jaune la localise sur le plan), remontant au XVIIe siècle, semble aujourd'hui un peu à l'abandon alors qu'en 2004, lors de mon premier passage, elle était  encore habitée. Elle offre encore de beaux restes, une belle porte d'entrée "à l'antique" (aux armoiries martelées) à laquelle on accède par un escalier et des fenêtres moulurées à l'étage.

La rue de l'église, qui forme un S dans le village, a aussi conservé quelques maisons  datant du XVe siècle au XVIIIe siècle. La première que nous rencontrons (l'étoile bleu foncé la localise sur le plan) n'est pas mise en valeur avec sa  notamment sa fenêtre gothique bouchée au linteau à trilobe de la fin du XVe siècle. Passée l'église, une autre maison, du XVIIIe siècle, nous fait face (l'étoile vert foncé la localise sur le plan). Dès qu'on tourne au coin de la rue, on voit, face à nous, la belle maison "bourgeoise" mentionnée plus haut ; puis tout suite à droite une maison remontant probablement au début du XVIe siècle avec sa sobre porte d'entrée au linteau en accolade (l'étoile vert clair la localise sur le plan). Enfin, à l'arrière de celle-ci, un jardinet possède un abri ajouré d'une croix de Lorraine.

Enfin, en prenant la route menant à la base aérienne de Nancy-Ochey, on découvre sur la droite une croix de chemin du XXe siècle avec son Christ en croix (l'étoile mauve la localise sur le plan).

Le lavoir de Thuilley-aux-Groseilles est visible en complément ici
__________________________________________

Localisation du village de Thuilley-aux-Groseilles en Meurthe-et-Moselle

Situation des curiosités à voir dans le village de Thuilley-aux-Groseilles
____________________________________

Croix de chemin
(l'étoile orange la localise sur le plan)

Rue de l'église : Maison en partie du début du XVIe siècle
(l'étoile bleu foncé la localise sur le plan)

Rue de l'église : Maison du XVIIIe siècle
(l'étoile vert foncé la localise sur le plan)

Rue de l'église : jardin avec un abri en pierre ajouré
par une croix de Lorraine
(situé à l'arrière des maisons bordant la rue parallèle à l'église)


Rue de l'église : Maisons anciennes

Rue de l'église : Maison en partie du XVIe siècle
(l'étoile vert clair la localise sur le plan)

Rue de l'église : Porte à linteau en accolade (début XVIe siècle)

Rue du château : Maison du début du XVIe siècle avec porte d'écurie,
porte charretière et porte de logis
 (l'étoile bleu-ciel la localise sur le plan)

Rue du château : Maison du début du XVIe siècle
Porte piétonne du logis à encadrement mouluré

Rue du château : Maison du début du XVIe siècle
Fenêtre double avec linteaux à trilobe et écusson

Rue du château : Maison en partie de la fin du XVe siècle
(l'étoile grise la localise sur le plan)
Rue du château : Maison en partie de la fin du XVe siècle
 Fenêtre à trilobe gothique

Rue du château : Maisons en partie ancienne
(celle du fond correspond à l'étoile violette sur le plan)

 Rue du château : Maison du début du XVIe siècle
(l'étoile violette la localise sur le plan)

Rue du château : l'un des puits à bras
(l'étoile noire le localise sur le plan)

Rue du Château : Maison seigneuriale du XVIIe siècle
 (l'étoile jaune la localise sur le plan)

Rue du Château : Maison du XVIIe siècle
Fenêtres éclairant l'étage supérieur


Rue du Château : Maison du XVIIe siècle
Porte d'entrée à encadrement à l'antique avec des pilastres cannelés
surmontés de chapiteaux à feuillage et tympan aux armoiries du seigneur des lieux


 Rue du Château : Maison du XVIIe siècle
Pilastre droit surmontés d'un chapiteau à feuillage et volutes

 Rue du Château : Maison "seigneuriale" du XVIIe siècle
Les armoiries martelées surmontant la porte dans un encadrement à l'antique
avec des pilastres surmontés de chapiteaux à feuillage

Croix de chemin
 (l'étoile mauve la localise sur le plan)



_______________________________

Copyright - Olivier PETIT - 2011

mardi 8 février 2011

HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire

Pour découvrir la chapelle Sainte-Libaire, il suffit de quitter Vézelise par la route allant en direction de Colombey-les-Belles. Ainsi, peu après la sortie de la ville, il faut tourner à droite vers le village d'Hammeville pour la découvrir, à 400 mètres, coincée entre la route et les champs. 

C'est dans cadre champêtre entourée de quelques arbres que la modeste chapelle Sainte-Libaire d'Hammeville nous accueille.

Aperçu historique

Que sait-ton de son histoire ? En 1785, Madeleine Toussaint, fit construire la chapelle en l'honneur de son défunt mari Léopold Huin. La dédicace fut attribuée à Sainte-Libaire, sainte martyre qui trouva la mort à Grand (Vosges) par décollation en 362.

En 1857, la chapelle, alors en piteux état, fut confiée à la fabrique d'Hammeville à la charge pour elle de restaurer et d'entretenir l'édifice.

Le 9 juin 1858, la chapelle est rétablie et bénie. Les fidèles purent alors revenir dans ce petit sanctuaire pour se recueillir.

En 1975, une nouvelle restauration fut décidée et opérée.

L'architecture

Les éléments d'architecture s'inspirent largement de l'architecture gothique de la fin du XVe et du début du XVIe siècle ; il suffit de regarder le portail en façade et les deux baies à linteau trilobe situées sur les côtés de nef de la chapelle.

______________________________________

Vous pouvez agrandir les vignettes en cliquant dessus !

HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire

HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire

HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire

HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire

HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire
Portail d'inspiration gothique
HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire

HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire
Baies d'inspiration gothique
HAMMEVILLE (54) - La chapelle Sainte-Libaire

__________________________________

Localisation du village d'Hammeville en Meurthe-et-Moselle

Situation de la chapelle par rapport à Hammeville et Vézelise

____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2011 © Tous droits réservés