Rechercher dans ce blog

vendredi 5 novembre 2010

THELOD (54) -Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

Le village de Thélod offre un beau panorama depuis le replat  de la colline qu'il occupe,
dénommée le Mont de Thélod. De son passé, une belle église romano-gothique,
dédiée à Saint-Pierre-et-Saint-Epvre, a été préservée des vicissitudes du temps.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
L'église et son clocher depuis la rue

Aperçu historique

Avant le début du XIIIe siècle, nous ne savons quasiment rien au sujet de l'église de Thélod !

Il semblerait qu'en 1230, le fils du comte Henri II de Vaudémont, devint seigneur de Thélod et,
de ce fait, favorisa probablement l'église du village. Un de ses descendants, Jean de Thélod
(né vers 1350) établit son testament en 1375 en dotant l'église et en émettant le désir d'être
enterré dans la chapelle Notre-Dame, où sa mère était déjà inhumée.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
L'église depuis le cimetière
THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre


Vers 1390, le seigneur de Thélod décède, laissant une seule héritière, Sybille,
mariée à N. de Monthureux-sur-Saône.

De cette union naquit un garçon prénommé Jean, qui prit par la suite le nom de Thélod.

En 1427, ce dernier trépasse lui aussi sans descendant mâle provoquant le retour
de la seigneurie au suzerain, le comte Antoine de Vaudémont.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

En 1431, peu après la bataille de Bulgnéville (2 juillet 1431 ; récit de la bataille ICI),
les vaincus se rendirent à Thélod pour s'en prendre au château, fief relevant du comte
de Vaudémont  ;  à cette occasion l'église a-t-elle subie quelconques dégradations ?

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Clocher - L'étage campanaire avec ses baies géminées

En 1438, Antoine de Lorraine décide de remettre, en remerciement des services rendus,
la seigneurie de Thélod (et celle d'Aicraigne, aujourd'hui Frolois) à son fidèle bailli
Guérard de Pfaffenhofen.  En 1450, ce nouveau seigneur créa une chapelle au sein
de l'église avec une rente pour quatre religieux chargés de célébrer une messe
tous les jours ainsi que deux le samedi.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Clocher (en partie roman ?) avec une baie géminée en plein cintre


Le fils de Guérard, Thomas de Pfaffenhoffen, entre en possession de la seigneurie Thélod
au cours du mois de septembre 1485 (après l'usurpation de  la seigneurie par un certain
Jacques de Lucey, bailli de Rieux, qui sera chassé). Il continue a financer les quatre
chapelains en charge des messes qui doivent être dites dans la chapelle des Pfaffenhoffen.
C'est sous ces derniers que des reconstructions de l'église ont lieues comme
en témoignent les voûtes sur croisées d'ogives et les baies
gothiques à remplages flamboyant.

Les siècles suivants, l'église de Thélod reçoit une nouvelle nef au XVIIIe siècle
et des vitraux au XIXe siècle.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Clocher - Baie géminée


L'architecture et la statuaire

Assurément d'origine romane (XIIe siècle), l'église de Thélod présente aujourd'hui
des reconstructions postérieures comme la nef (au XVIIIe siècle), le chœur et
les chapelles (fin XVe- début XVIe siècles).

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chevet plat - Baie gothique à remplages trilobés et trois quadrilobes

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chevet plat - Baie gothique à remplages trilobés et deux quadrilobes


Le clocher, dont le gros œuvre est roman, est repris au XIIIe siècle et XIVe siècle. Au niveau
des cloches, des ouïes en plein cintre légèrement brisées rappellent le début du gothique.
A sa base, on peut voir une porte murée comprenant un linteau monolithe avec une croix gravée (romane ? ou plus tardive) et une Vierge (à l'Enfant ?) gothique (XIVe ou XVe siècle ?)
insérée dans la maçonnerie. La place de cette dernière était, soit à l'intérieur même
de l'église, soit à l'extérieur bien visible par tous ! Le mur sud du clocher
possède aussi un oculus (roman ?) utile pour les fidèles qui souhaitent apercevoir
l'Esprit sain (matérialisé par une bougie par exemple) présent dans
l'église quand celle-ci est fermée.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Mur nord - Baie gothique à remplages trilobés

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Mur sud - Baie gothique à remplages trilobés

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Mur sud - Baie gothique à remplages trilobés et rosace quadrilobée

En faisant le tour de l'édifice par le cimetière, on découvre les différentes fenêtres gothiques
de la fin du XVe et du début du XVIe siècle à remplage souvent trilobés ou quadrilobés.
Le chevet plat offre deux baies gothiques à trois lancettes.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Linteau avec croix (romane ?) d'une porte située sur le mur sud du clocher

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Croix (romane ?) gravée sur le linteau de la porte obstruée sur le coté sud du clocher

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Oculus (roman ?) à la base du clocher

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Portail latéral sud muré avec la Vierge insérée dans la maçonnerie

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Vierge (à l'Enfant ?) gothique mutilée sur le mur sud de l'église

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Porte d'entrée (XVIIIe siècle) à la base du clocher


Avant de rentrer dans l'église, on peut voir, au-dessus de la porte, les armoiries des Pfaffenhoffen :
à 3 têtes de Maures de sable, deux et un, brisé en cœur d’un croissant.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Au-dessus de la porte d'entrée de la nef :
Blason des Pfaffenhoffen
3 têtes de Maures de sable, deux et un, brisé en cœur d’un croissant.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Nef (XVIIIe siècle) et chœur (XIIe-XVe siècles)

En pénétrant dans l'édifice, on découvre alors une nef du XVIIIe siècle précédent un chœur
de la fin XVe siècle voûté sur croisées d'ogives gothiques. L'arc triomphal, séparant
la nef du chœur, présente des chapiteaux encore bien romans de part leur facture.
Les retombées des voûtes se font également sur des chapiteaux de la fin du XIIe siècle.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Autels de la nef encadrant l'arc triomphal donnant accès au chœur

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Autel situé à gauche de l'entrée du chœur avec la statue
de Saint-Antoine-de-Padoue

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Autel situé à droite de l'entrée du chœur avec la statue de la Vierge en prière

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
La nef avec sa tribune surplombant les bancs d'église

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chaire à prêcher (fin XIXe siècle)

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
La nef depuis le chœur

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Le chœur à chevet plat et vitrail du XIXe siècle

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chœur - Vitrail du XIXe siècle avec Saint-André sur la croix

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chœur - Vitrail du XIXe siècle avec Saint-Nicolas à gauche

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chœur - Voûtement sur croisées d'ogives gothiques

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chœur - Clef de voûte gothique à blason

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chapiteaux romans à feuillage et pointillés sur lesquels retombe l'arc triomphal (à droite)

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chapiteaux romans à feuillage et pointillés sur lesquels retombe l'arc triomphal (à gauche)

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chapiteaux romans du chœur

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Base des colonnes romanes de l'arc triomphal


A droite de la nef, la chapelle fondée par les Pfaffenhoffen, à partir de 1450, est complètement gothique avec une croisée d'ogives sans clef de voûte. Les deux baies comportent encore
une partie des vitraux d'origine (XVIe siècle) : dans les remplages supérieurs de la fenêtre de droite,
 on aperçoit un décor fait de chardons et de fleurs et au-dessous un personnage barbu et casqué ;
dans ceux de la fenêtre de gauche, Saint-Jacques trône dans le quadrilobe central,
rappelant que l'église se trouvait probablement sur l'un des chemins jacquaires secondaires.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Chapelle des Pfaffenhoffen voûtée sur croisées d'ogives

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Base gothique de la colonne de gauche à l'entrée de la chapelle latérale droite (des Pfaffenhoffen)

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Voûtement sur croisée d'ogive gothique sans clef de la chapelle latérale droite (des Pfaffenhoffen)

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Baie gothique trilobée gauche de la chapelle des Pfaffenhoffen

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Baie gothique gauche de la chapelle des Pfaffenhoffen :
Vitrail (XVIe siècle) représentant Saint-Jacques avec son bourdon et son
chapeau de pèlerin pourvu d'une coquille saint-jacques
THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Saint-Jacques
THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre


THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Baie gothique trilobée droite de la chapelle des Pfaffenhoffen

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Baie gothique droite de la chapelle des Pfaffenhoffen :
Vitraux (XVIe siècle) avec des chardons et au centre un personnage casqué
THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Croix de consécration de l'église peinte sur une des colonnes à l'entrée
de la chapelle latérale droite (des Pfaffenhoffen)

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Armoiries mutilées des Pfaffenhoffen (?) dans la chapelle latérale droite
(celle des Pfaffenhoffen)

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Vue d'une partie du chœur et de la nef depuis la chapelle des Pfaffenhoffen

Enfin, en ressortant, on peut jeter un coup d'œil au cimetière qui conserve, insérée dans l'un
de ses murs de clôture, une petite Piéta du début du XVIe siècle, encore bien gothique
dans sa réalisation. Elle devait, à coup sûr, se tenir soit à l'intérieur de l'église,
soit à l'extérieur dans un endroit bien visible. Il serait d'ailleurs judicieux de
la détacher de ce mur pour la préserver des outrages du temps.

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
La Piéta insérée dans le mur est du cimetière
THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
 La Vierge avec sa guimpe et son voile
(le nez est en partie manquant)
THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre

THELOD (54) -Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Epvre
Le Christ reposant sur les genoux de la Vierge


Pour les amoureux du patrimoine, la modeste église de Thélod mérite votre visite !


La localisation de Thélod en Meurthe-et-Moselle

Situation de l'église, le calvaire et la Tour des Templiers dans le village de Thélod
 (Vous pouvez agrandir la carte en cliquant ICI)
Les épingles de couleur sont cliquables


Découvrez d'autres trésors de Thélod :

le calvaire

et

la Tour des Templiers

___________________


Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2010-2014 -Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire