Faites une recherche sur ce blog !

Chargement...

mercredi 28 janvier 2015

AMANCE (54) - A la découverte du village

Juché sur sa colline, le village d'Amance a gardé de son passé une église (dont j'ai déjà parlé
précédemment ici), le tertre d'un ancien château et d'anciennes maisons
aux portes et fenêtres remontant du XIIIe au XVIe siècles.

Partez donc à la découverte de ce village, situé à quelques kilomètres de Nancy !

AMANCE (54)
Le village depuis la vallée. Le tertre ovoïde de l'ancien château domine toujours les habitations
avec, à droite, l'église Saint-Jean-Baptiste, les maisons au centre et une tour ronde, à gauche.
AMANCE (54)

AMANCE (54)
Butte castrale conservant les vestiges arasés de l'ancien château remontant au XIe siècle

AMANCE (54)
Rue Saint-Charles : Maison avec une porte reprenant un linteau trilobé (XIIIe siècle ?)
provenant probablement du château détruit !
AMANCE (54)

AMANCE (54)

AMANCE (54)
Autre porte (fin XVe siècle-Début XVIe siècle)

AMANCE (54)
Fenêtre avec son tympan trilobé (Fin XVe siècle) appartenant à la Maison Dattel

AMANCE (54)
L'une des plus belles portes d'Amance ; elle fait partie de la Maison Dattel
AMANCE (54)
Cette porte appartenait à la demeure de la famille Dattel dont l'un des représentants, Didier,
fut anobli en 1541 par le duc Antoine de Lorraine. Les armoiries figurent :
"D'azur, à 3 tours d'argent maçonnées de gueules. Cimier : une tour de l'écu entre 2 pennes"
AMANCE (54)

AMANCE (54)

AMANCE (54)
Fenêtre du début du XVIe siècle avec ses tympans trilobés et à fleurons
AMANCE (54)

AMANCE (54)
Rue devant le Château - Fenêtre du début du XVIe siècle avec son tympan trilobé et son soleil
AMANCE (54)
AMANCE (54)
 Visitez l'église Saint-Jean-Baptiste en cliquant ici
AMANCE (54)
____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2015 © Tous droits réservés

lundi 26 janvier 2015

NANCY (54) - Maison du Peuple

Tout près de la Porte Saint-Georges, une maison art nouveau attire l’œil ;
il s'agit de la Maison du Peuple.

NANCY (54) - Maison du Peuple

Construite au début du XXe siècle, en remplacement d'une masure achetée par l'ancien communard
et dreyfusard Charles Keller (1843-1913), cette Maison du Peuple avait pour fonction de servir
de local aux activités de l'Université populaire de Nancy, association
créée en 1899 et destinée à l'éducation des travailleurs lorrains.

NANCY (54) - Maison du Peuple

Les plans de l'architecte Paul Charbonnier furent à l'époque retenus. Inauguré en 1902, cette maison
présente, sur sa façade, une allégorie de Victor Prouvé représentant l'alliance du Travail et
de la Pensée, la porte d'entrée ainsi que les ornementations intérieures sont l’œuvre
d'Eugène Vallin et les vitraux ont été réalisés par Émile Gallé.

NANCY (54) - Maison du Peuple

En 1907, Charles Keller mit les locaux à disposition de la Fédération des syndicats, puis, après son décès,
ils sont légués par sa veuve à la CGT qui en a fait le siège de son union départementale.

Le 4 juin 1980, le bâtiment fut investi par les forces de police qui recherchaient l'émetteur
de la radio pirate Lorraine Cœur d’Acier Nancy. Neuf militants syndicaux furent
alors arrêtés mais ensuite, faute de preuves, relaxés.

NANCY (54) - Maison du Peuple
Allégorie de la Pensée par Victor Prouvé
NANCY (54) - Maison du Peuple

La Maison du peuple, œuvre de l’École de Nancy, est classée au titre des
monuments historiques depuis le 30 octobre 1989.

NANCY (54) - Maison du Peuple

NANCY (54) - Maison du Peuple
Allégorie du travail par Victor Prouvé
NANCY (54) - Maison du Peuple

NANCY (54) - Maison du Peuple
La porte d'entrée avec ses vantaux réalisés par Eugène Vallin
NANCY (54) - Maison du Peuple

NANCY (54) - Maison du Peuple
Les menuiseries d'Eugène Vallin
NANCY (54) - Maison du Peuple

NANCY (54) - Maison du Peuple
____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2015 © Tous droits réservés

vendredi 23 janvier 2015

DOMGERMAIN (54) - Croix d'Epinette (1776)

A la sortie de la rue Saint-Fiacre, à 200 mètres des dernières maisons de Domgermain,
on peut admirer une belle croix de chemin associée à un mur de pierres sèches.

Celle-ci a été restaurée en 2012 avec le concours de la Fondation du Patrimoine.

DOMGERMAIN (54) - Croix d'Epinette (1776)

Érigée par les époux Leclerc en 1776, cette croix se présente sous la forme d'une base 
supportant un fût carré affichant l'inscription d'origine et se terminant par un
croisillon où figure Jésus Christ en croix.

DOMGERMAIN (54) - Croix d'Epinette (1776)

 En 2010, un violent coup de vent arracha le croisillon.
Les débris furent récupérés, ce qui permit par la suite la restauration.

 La Croix avant la destruction du croisillon de 2010 et avant la restauration de 2012

DOMGERMAIN (54) - Croix d'Epinette (1776)

DOMGERMAIN (54) - Croix d'Epinette (1776)
 Le Christ en croix au-dessus de la tablette à volutes
qui devait supportant deux statuettes placées de part et d'autre :
celle de Vierge et celle Saint-Jean l’Évangéliste
DOMGERMAIN (54) - Croix d'Epinette (1776)

DOMGERMAIN (54) - Croix d'Epinette (1776)

DOMGERMAIN (54) - Croix d'Epinette (1776)
Inscription, dans un cartouche, sur le fût de la croix : 
" Cette croix a été érigée en l’honneur de la mort et la passion de N.S. J.C. par
Maurice LECLERC et Barbe, son épouse, en l’an 1776 "
____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2015 © Tous droits réservés

mercredi 21 janvier 2015

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

Sur le territoire de Ville-au-Val, le hameau de Villers-les-Prud'hommes conserve une ancienne
 maison-forte associée à une chapelle romano-gothique, jadis castrale.

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

Appartenant au diocèse de Verdun et au temporel des évêques verdunois, cette chapelle
se trouvait dans la prévôté de Dieulouard, terre barroise, et était l'annexe de Morey puis de
Ville-au-Val. Vraisemblablement sanctuaire privé des seigneurs de la maison-forte toute proche,
la chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix est un édifice mal entretenu !

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

Parmi les seigneur du lieu, un certain Messire Pierresson (1314-1329), dit le Prud'homme
donna son nom au domaine et fut bienfaiteur de la chapelle castrale.

L'un de ses descendants, Claude de Villers-les-Prud'hommes finança appremment les
travaux de la chapelle en reconstruisant la nef ! Il participa aussi, le 26 mars 1491, à l'érection
de nouveaux fonds baptismaux, que l'on peut encore voir !

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

Au milieu du XVIIIe siècle, les habitants, fermiers, vignerons et admodiateurs avaient
l'habitude de se rendre dans la chapelle pour suivre l'office.

L'édifice est entourée d'un petit cimetière envahi par la végétation
que limite un mur de soutènement. A côté, la maison-forte a eut le privilège
d'être restauré il y a quelques années !

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

La chapelle était la seule habilitée à recevoir les sépultures des seigneurs de
Villers-les-Prud'hommes ; les autres habitants étaient enterrés
autour de l'édifice ; l'espace clôt autour du sanctuaire présenterait
les vestiges de pierres tombales recouvertes par la végétation.

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

Se trouvant au nord-est du château de Villers-les-Prud'hommes, cette chapelle
se compose d'un clocher carré de 3 mètres sur 3 et haut de 9 mètres de style roman
avec ses baies géminées en plein cintre (trois contreforts ont été ajoutés ensuite)
et d'une nef gothique (XVe siècle) associée à un chœur roman.

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Ouvertures gothiques  trilobées (XVe siècle) éclairant la nef
VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Chevet plat roman avec sa fenêtre en plein cintre et son oculus

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix


VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Nef - Autel (XIXe siècle) et lavabo liturgique (XVe siècle)

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Nef - Lavabo liturgique (XVe siècle)

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Fonds baptismaux (fin XVe siècle)

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Chœur roman avec son voûtement sur croisée d'ogives et peintures défraîchies du XIXe siècle
VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Ouverture trilobée (XIVe siècle) bouchée et pourvue d'un oculus roman

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Chœur - Chapiteau roman repeint au XIXe siècle

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Chœur - Base de colonne romane

VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
Chœur - Pietà (XVIe siècle) encastrée dans le mur du chœur
VILLE-AU-VAL (54) - Chapelle de l'Exaltation de la Sainte-Croix
____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2015 © Tous droits réservés